Blog

19 Oct
0

19 octobre 2015, Visite de la commune de SOMMEILLES

Bertrand PANCHER remercie Monsieur Jacques HORNUEL, maire, pour la qualité de son accueil, lors de sa visite de la commune le 19 octobre 2015, en présence des élus des communes de Noyers-Auzécourt et Nettancourt..

Au cours de cette visite, plusieurs sujets ont été abordés notamment l’avenir des compétences municipales et intercommunales suite à la loi NOTRE et  la baisse des dotations de l’Etat.

Des projets ont été évoqués:

– le réaménagement de la place de la mairie

-la réfection de la fontaine.

Lire la suite
19 Oct
0

19 octobre 2015, Visite de la commune de NOYERS AUZECOURT

Bertrand PANCHER remercie Monsieur Jean-Claude NYCZ pour la qualité de son accueil lors de sa visite de la commune, en présence des élus des communes de Nettancourt et Sommeilles, le 19 octobre 2015.

Cette rencontre a permis d’échanger sur différents sujets notamment sur l’avenir des compétences municipales et intercommunales, suite à la loi NOTRE, les difficultés rencontrées avec le haut débit et sur le projet de maintien de l’école sur la commune de Nettancourt.

Lire la suite
19 Oct
0

19 octobre 2015 Visite de la commune de LOUPPY LE CHATEAU

Bertrand PANCHER remercie Monsieur Pierre-Louis Molitor, maire , pour la qualité de son accueil lors de sa visite de la commune le 19 octobre 2015.

Cette rencontre a permis d’échanger sur différents sujets notamment sur l’avenir des compétences municipales et intercommunales, suite à la loi NOTRE , mais aussi d’évoquer des projets comme:

-des travaux de voirie afin de ralentir la circulation

– la réfection de l’abribus

– le passage éventuel de l’éclairage public en LED.

Lire la suite
19 Oct
0

19 octobre 2015, Visite de la commune de LAHEYCOURT

Bertrand PANCHER remercie Monsieur Didier MASSE, maire, pour la qualité de son accueil lors de sa visite de la commune le 19 octobre 2015.

Cette visite a permis d’évoquer différents sujets en particulier  l’avenir des compétences municipales et intercommunales suite à la loi NOTRE et  la baisse des dotations de l’Etat.

Des projets ont été évoqués notamment l’aménagement de plusieurs logements communaux.

Lire la suite
19 Oct
0

Le billet de la semaine du 19 Octobre 2015

Un budget Européen pour les réfugiés et l'aide au développement.

Les chefs d’Etats et de gouvernement  se sont réunis le 15 Octobre dernier à Bruxelles et ont réussi à taire leurs divergences afin d’afficher une stratégie plus claire pour répondre à la crise des réfugiés. Pour la 1ere fois un plan d’aide ambitieux proposé par la commission Européenne en direction de la Turquie a été exposé. D’un montant de 3 milliards d’euros, il pourrait être appliqué en contrepartie d’une assurance de la part d’Ankara d’éviter des exodes massifs en direction  de notre continent, mais aussi un accès sur place à l’enseignement pour les enfants et au travail pour les adultes. Pour faire bonne mesure on pourrait réouvrir certains chapitres en vue de la poursuite de l’adhésion de la Turquie à l’UE au point mort…

La question du controle aux frontières de l’Union par la constitution à terme d’un corps de gardes frontières sous l’autorité de l’agence Frontex à été posée par la France sous la forme d’un rapport prévoyant que chaque pays place sous l’autorité de cet organisme un nombre déterminé d’agents.

Outre le fait qu’il conviendra de pratiquer une politique equilbrée avec la Turquie pour bien vérifier que les efforts sont partagés, se pose avec force la question du financement de l’ensemble de ces mesures. Le budget de l’Union ne dispose pas des sommes nécessaires pour financer les 3 milliards, l’on  évoque d’ailleurs une participation des états membres, quant au renforcement de Frontex sur les1000 fonctionnaires devant constituer actuellement  l’embryon de gardes frontières seule une centaine ont été dépêché par les États membres…

La faiblesse du budget de l’Union Européenne et les politiques d’économies érigées en dogme ne permettent pas d’atteindre les 1% de la richesse du continent, pour un montant ridicule de 145 Milliards d’euros. Il est temps d’envisager de se doter d’un minimum de moyens pour mettre en place des politiques réclamées par tous.

Ces moyens ridiculement faibles sont à  notre portée, la généralisation de la taxe sur les transactions financières actuellement en discussion et son affectation d’une part significative en direction des politiques d’aides aux réfugiés mais aussi de soutien au développement serait un bon moyen pour l’UE de démontrer qu’elle entend bien ne pas transiger avec ses valeurs.

Bertrand Pancher

Lire la suite
12 Oct
0

Le billet de la semaine du 12 Octobre 2015

Les paroles du nouveau Gainsbourg

Nous sommes actuellement en train d’examiner le projet de budget 2016 dans un contexte doublement pré-électoral (élections régionales dans quelques semaines et élections présidentielles dans un peu plus d’un an et demi) et de poursuite d’une crise économique qui n’est pas prête de se juguler.

La majorité, plutôt que de prendre les mesures de rigueur indispensables ou bien d’aller trouver des financements innovants de type « relance verte » sur le plan européen et mettre fin aux incitations fiscales inutiles voire dangereuses (soutien aux professions ou aux particuliers utilisant des énergies fossiles…) préfère présenter un budget en décalage complet avec ceux de nos partenaires de l’Union Européenne et dans beaucoup trop de domaines irréaliste et dangereux.

Le budget des transports en est l’illustration: alors que la majorité a consenti  lors du projet de budget précédent à prélever 2 centimes d’euros sur la gasoil devant rapporter 800 millions d’euros afin de compenser en partie l’abandon de la vertueuse taxe poids lourds et abonder l’agence des infrastructures de transport (AFITF) , le ministre du budget vient d’annuler 400 millions de crédits pour boucher d’autres trous…Sans se soucier de continuer à creuser le déficit du système ferroviaire : l’AFITF doit cette année 700 millions d’euros à la branche transport de la SNCF, laquelle dégage un déficit annuel de 3 milliards d’euros (dont 1,5 de remboursement de la dette cumulée de 40 Milliards et 1,5 d’accroissement de l’endettement).

Plutôt que de prendre ses responsabilités, d’indiquer aux candidats aux Régionales (y compris PS qui le demandent…) la possibilité de régionaliser  une nouvelle écotaxe ou bien d’augmenter de 2 à 4 centimes la taxe sur le gasoil, en période de baisse historique du brut, ce qui permettrait de commencer à rembourser ce que l’on doit, le gouvernement continue à creuser les trous et à faire des promesses insensées ; ainsi en quelques mois ont été relancé de multiples projets extrêmement couteux: Lyon-Turin, LGV Bordeaux-Dax, LGV Bordeaux-Toulouse, Poitiers-Limoges…

Préparant les élections prochaines, la gauche au pouvoir préfère annoncer des diminutions d’impôts, quitte à creuser le déficit ou bien transférer les charges sur les collectivités (baisse de 2 milliards de l’impôt sur le revenu et augmentation de 17 Milliards des prélèvements sur les collectivités…)

Des gros trous, des gros trous, encore des gros trous ; les paroles du tube du prochain Gainsbourg ?

Bertrand Pancher

Lire la suite
05 Oct
0

Le billet de la semaine du 5 Octobre 2015

Un peu court

Des centaines de millions d’euros de dommages, près d’une vingtaine de morts, le déluge qui vient de s’abattre sur la côte d’azur a un cout humain et financier très lourd.

Même si des catastrophes de ce type se sont déjà produites dans notre histoire récente, le rythme de plus en plus soutenu de survenance de ces tragiques évènements et la hausse du niveau des mers et océan que certains chiffrent depuis un siècle à près de 20 cm rendent les précautions de plus en plus necessaires. Il suffit de constater comment les plages disparaissent d’années en années pour s’en convaincre.

Si il est difficile de faire une relation directe entre cet evenement et la question des dereglements climagiques ,il faut s’attendre à la multiplication de ce type de sinistre à l’avenir.Les rapports des chercheurs que GIEC regroupant les spécialistes du réchauffement climatique ne cessent de nous démontrer que le cout de l’inaction, c’est-à-dire les mesures qui ne sont pas prises pour stopper nos émissions de gaz à effet de serre sera nettement plus important  que le montant des dégâts, pour certains irréversibles sur nos territoires.

En attendant il paraît indispensable de se doter de moyens de prévention de plus en plus lourds. La lenteur de la mise en place  des plans communaux de sauvegarde ou l’absence de plans de prévention des risques d’inondation posent la question de la réactivité des collectivités mais aussi celle de la nécessaire décentralisation des actions en contre d’un contrôle plus strict de l’état. Plutôt que de réclamer le renforcement de ces mesures et de se poser la question des conséquences d’une urbanisation à outrance l’on préfère mettre en cause l’analyse de Météo France.Un peu court…

Bertrand Pancher

Lire la suite
28 Sep
0

28 septembre 2015, Subvention exceptionnelle pour la commune de MELIGNY-LE-PETIT

La commune de MELIGNY-LE-PETIT a obtenu du Ministère de l’Intérieur, une subvention exceptionnelle de 5 000 € au titre de la réserve parlementaire dont dispose Bertrand PANCHER pour l’année 2015.

Cette subvention permettra à la commune de réaliser des travaux de confortement de l’église.

Lire le courrier du Ministre de l’Intérieur

Télécharger le document

Lire la suite
28 Sep
0

Le billet de la semaine du 28 septembre 2015

Changer de mode de vie.

Le pape François va de triomphes en triomphes dans les pays occidentaux, comme dans les pays pauvres. La semaine dernière à New York lors de son passage à l’ONU, il a appelé la communauté internationale à réellement s’engager afin d’éviter une « 3ème guerre mondiale en morceaux et a évoqué une forme de colonisation idéologique des pays riches voulant imposer un mode de vie incompatible avec le respect de la terre et des femmes et hommes qui y habitent. Egoïsme, consumérisme, mise en péril de l’humanité, ne mâchant pas ses propos y compris lorsqu’il en est venu à critiquer la peine de mort aux États-Unis, l’évêque de Rome a été accueilli comme une Rock star dans les rues de New York…
Le discours du souverain pontife largement inspiré de sa dernière encyclique considérée par nombre d’intellectuels comme révolutionnaire entre en écho avec une opinion publique occidentale et notamment de plus en plus de jeunes remettant en question le modèle de société d’après-guerre : toujours plus de consommation, l’individualisme sans se soucier du délitement du lien social, de la destruction de la nature et de la misère qui nous entoure à l’étranger et même chez nous.
Le discours des hommes politiques et notamment ceux des leaders Français, à quelques semaines des prochaines élections régionales, devient de plus en plus déconnecté. Face au vide de la disparition du modèle simpliste des années 60 : toujours plus de croissance, de consommation, d’emplois et le reste du monde suivra… Alors que tous les signaux sont au rouge, on cherche encore la fuite en avant, c’est-à-dire le précipice.
Un monde nouveau est à reconstruire, il se fonde sur une économie ainsi qu’une organisation politique, sociale et environnementale au service de l’humanité. L’économie et la recherche doivent être au service du politique au sens du défenseur de la cité et non le contraire. Le socle de ce nouveau monde est éthique et culturel avant tout. Il repose sur un socle de valeurs communes.
Ce nouveau monde est à reconstruire tous ensemble, c’est-à-dire en impliquant enfin l’ensemble de nos concitoyens à tous les niveaux. Si tout le monde ne change pas, rien ne changera.
Arrêtons les discours et mettons-nous au travail.

Lire la suite
25 Sep
0

25 septembre 2015, Visite de la commune de MAXEY SUR VAISE

Bertrand PANCHER remercie Monsieur Jean Luc DINTRICH, maire, pour la qualité de son accueil lors de sa visite de la commune le 23 septembre 2015.

Cette rencontre a permis d’échanger sur de nombreux sujets, notamment sur le renouvellement du contrat de l’agence postale et le maintien des classes au niveau du groupe scolaire.

Lire la suite