Blog

27 Juin
0

Le billet de la semaine du 27 juin 2016

L’Europe face au précipice

Les résultats du référendum sur la sortie du Royaume Uni de l’Union Européenne ont fait l’effet d’une bombe tant sur notre continent que dans le monde. Après 60 ans de construction laborieuse d’une Europe économique et politique, nous nous retrouvons face à nos propres responsabilités et un avenir que plus personne ne peut prédire.

Les dirigeants politiques des pays membres de l’Union sont, pour la plupart d’entre eux, à l’exception sans doute de l’Allemagne, à l’origine de cet échec. A force de tenir des discours souverainistes et de prendre nos institutions comme boucs émissaires des problèmes de tous les maux de la terre, les esprits d’échauffent et les grandes peurs font place à l’ambition de transformer le géant économique que nous sommes en une force politique capable de remédier aux grands enjeux du moment : la défense, la sécurité, la relance industrielle, la convergence sociale…

David Cameron et le Royaume Uni sont d’abord les victimes de ce vaste quiproquo : ce pays va-t-il surmonter les conséquences de cette décision ? Va-t-il imploser ? Si nous respectons ce choix démocratique, nous ne pouvons que déplorer le coup de poker de son futur ex-premier ministre qui a perdu son pari.

La relance d’un nouveau processus Européen est indispensable mais va se dérouler au pire moment : la percée des représentants de formations politiques hostiles à la poursuite de l’intégration et le calendrier des élections Françaises et Allemandes l’année prochaine rend fragile toute initiative qui ne serait pas soutenue par le plus grand nombre et bien entendu les opinions publiques.

Quoiqu’il arrive, si nous ne pourrons pas éviter un grand débat entre les peuples sur leurs perceptions de l’avenir, nous attendons que les chefs d’Etats et de gouvernements nous présentent leurs stratégies afin d’éviter de tomber dans un précipice.

Il est urgent que les Européens rappellent à leurs dirigeants qu’il est temps d’agir.

Bertrand Pancher

Lire la suite
22 Juin
0

22.06.2016 – Commission des finances et commission du développement durable : transition écologique

http://www.dailymotion.com/video/x4jmq2y_22-06-2016-commission-des-finances-et-commission-du-developpement-durable-transition-ecologique_news

Bertrand Pancher, député de la Meuse et Vice-Président de l’UDI en charge des politiques environnementales, interroge, au nom du Groupe UDI, les membres de la commission sur les programmes d’investissements d’avenir finançant la transition écologique.

Lire la suite
20 Juin
0

Le billet de la semaine du 20 juin 2016

Le cap à suivre pour l’Union

Alors que jamais un suspens n’aura été aussi lourd de conséquences pour l’avenir de l’Union Européenne, le  «  coup de dé » politique de David Cameron fixe les projecteurs, sur continent et son avenir, comme rarement cela a été le cas depuis la chute du mur et l’ancrage des anciens pays de l’Est dans notre système démocratique.

L’assassinat odieux de Jo Cox sonne peut-être le réveil outre-manche d’une conscience que l’on ne doit pas résumer un projet politique en une somme d’intérêts individuels mais qu’une destinée collective repose d’abord sur un socle de valeurs que l’on ne peut pas éluder. C’est parce qu’un dangereux extrémiste s’est fait entrainer par un discours haineux que la jeune parlementaire Britannique s’est fait tuer.

Par-delà le réveil des consciences dans un pays bercé par un libéralisme sans horizon, et quel que soit le résultat du vote ce Jeudi, la question de la réforme institutionnelle en Europe, et celle des nouvelles missions autour des grands enjeux pour notre continent au 21eme siècle doivent non seulement être posées, mais faire l’objet de réponses très précises en terme d’organisation.

La France de François Hollande avait refusé la main tendue d’Angela Merkel après nos élections Présidentielles et Législatives, alors que notre voisin voulait saisir l’opportunité de l’arrivée au pouvoir d’une nouvelle majorité pro-européenne pour progresser franchir une nouvelle marche fédérale ; la gauche avait alors préféré s’arcbouter sur une hypothétique et vaine renégociation de nos efforts budgétaires…

Nous attendons des chefs d’états et de gouvernements des principaux pays de l’Union Européenne que ces derniers nous fassent des propositions pour un nouvel horizon. Il serait bon que les pays les plus puissants, dont la France, expliquent aux opinions publiques les enjeux : faire de l’Union, la 1ère puissance économique mondiale, un géant au plan politique, et nous montrent le cap à suivre : un véritable bond fédéral, c’est-à-dire un transfert de grandes compétences nationales au plan Européen ; et pour cela, de nouvelles institutions …

Bertrand Pancher

Lire la suite
13 Juin
0

Le billet de la semaine du 13 juin 2016

Contre les discours simplistes

Avec 51 morts recensés ce Lundi et un bilan qui risque encore de s’aggraver, le massacre d’Orlando aux USA est la tuerie la plus importante jamais connue dans l’histoire récente des États-Unis d’Amérique.

Dans ce pays où les morts par armes à feu sont records (5 800 par an en moyenne) et où les déséquilibrés peuvent aisément parvenir à leurs fins, que ce fut le cas à l’université de Virginia Tech en 2007 (32 morts) ou dans l’école primaire de Sandy Hook à Newtown en 2012 (26 morts), ce nouveau massacre qui frappe par son ampleur est différent car revendiqué et vraisemblablement téléguidé par Daech.

S’il est trop tôt pour savoir si l’auteur de cette tuerie Omar Mateen a agi seul, il n’en demeure pas moins vrai que les attaques terroristes sont quasi quotidiennes partout dans le monde et reflètent l’extrême dangerosité de la propagande djihadistes.

La perte d’influence de Daech, la diminution de près d’un tiers de ses territoires, l’encerclement de Fallouja, et la course à l’offensive contre sa capitale auto proclamée Raqua, laissant penser au « début de la fin » de cet état terroriste, ne saurait faire oublier un danger toujours aussi présent et nous laisse tous démunis face à un ennemi insaisissable, pouvant frapper partout. Si ni la stupide surenchère anti-immigration ou contre l’Islam, ni même celui sur l’armement ne va apporter de solutions à ce type d’attentats odieux, il ne faut pas croire que la destruction de « l’état Islamique » en cours sera la clef à terme. Le moyen orient continuera à se désintégrer et l’autoritarisme des régimes de substitution, tout comme la corruption de beaucoup d’élites dirigeantes ne pourra que conduire aux radicalisations : il n’y a pas d’autres alternatives que de militer pour la démocratie, l’exemple Tunisien en est une illustration…

De même l’approfondissement d’un islam de tolérance et son intégration dans un multiculturalisme enrichissant ne pourra que conduire à l’émergence d’une société apaisée, dans laquelle les frustrations n’auront que peu de prises.

Il y a urgence à rejeter les discours de haine, comme les discours simplistes.

Bertrand Pancher

Lire la suite
06 Juin
0

Le billet de la semaine du 6 juin 2016

La chronique d’une catastrophique annoncée

Avec nos collègues centristes du Sénat, nous avions soutenu la réforme de notre système ferroviaire visant à permettre à la SNCF de retrouver de la compétitivité et réduire progressivement son endettement abyssal dépassant les 40 milliards d’euros.

Cette réforme reposait sur des économies et une productivité retrouvée dans un nouveau cadre social afin, notamment, de se préparer à la concurrence qui risque de la dévaster.

Elle s’accompagnait d’une règle d’or visant à ne plus engager de nouvelles infrastructures si ces dernières n’étaient pas équilibrées financièrement, l’une des raisons de la situation actuelle.

L’intervention directe de François Hollande, tétanisé par les manifestations contre la loi travail, vient de faire reconduire à l’identique pour 5 à 10 ans les règles du travail : 170 jours de repos pour le personnel roulant à la SNCF contre 129 dans le privé, 33% de productivité en moins…

Poitiers-Limoges/Bordeaux-Toulouse/Bordeaux-Hendaye… chaque semaine a vu son engagement au coût faramineux sans recherche d’équilibre.

Nous pensions le secteur ferroviaire en convalescence, on vient de lui injecter le poison qui tue.

En attendant la mort il ne reste plus que la mise sous oxygène :

– Nous attendons de l’Etat, comme le prévoit l’article 11 de la loi ferroviaire, une reprise de la dette de la SNCF afin d’alléger le fardeau financier.

– Nous exigeons la publication du décret d’application de la règle d’or qui traîne depuis 1,5 an et le courage de le rendre rétroactif

Tout cela est un vrai gâchis et il faudra bien que ce gouvernement incompétent rende des comptes.

Bertrand Pancher

Lire la suite
05 Juin
0

5 juin 2016, Article publié dans l’Est Républicain « L’avenir des Coquillottes »

Télécharger le document

Lire la suite
05 Juin
0

5 juin 2016, Article publié dans l’Est Républicain « L’heure aux transferts de compéténces »

Télécharger le document

Lire la suite
04 Juin
0

4 juin 2016, Article publié dans l’Est Républicain « Renaissance à la Libé »

Télécharger le document

Lire la suite
02 Juin
0

02 juin 2016 : Conflits environnementaux : quelles réponses possibles ?

Télécharger le document

Lire la suite
02 Juin
0

02 juin 2016 : Collectivités : des annonces présidentielles décevantes !

Télécharger le document

Lire la suite