5 octobre 2022, article publié par CNEWS : « Assemblée nationale : Libertés et Territoires (LIOT), petit groupe parlementaire mais grandes ambitions »

Avec ses 20 élus, Libertés et Territoires (LIOT) est le plus petit groupe parlementaire de l’Assemblée nationale. S’il regroupe des députés de différents horizons, la défense de la décentralisation et des territoires est partagée par tous ses membres.

Quand l’union fait la force. La rentrée parlementaire se déroule ce lundi 3 octobre. Mais à l’Assemblée nationale, derrière les groupes de la majorité ou ceux des principales oppositions (Nupes, RN…), d’autres députés tentent d’exister, en mettant en avant leur particularité. Parmi eux : Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires (LIOT). Composé de 20 élus, ce groupe est un «rassemblement de parlementaires indépendants issus du centre-droit et du centre-gauche», explique à CNEWS Bertrand Pancher, député de la Meuse et co-président du groupe à l’Assemblée nationale.

S’ils proviennent d’horizons différents, les membres du groupe LIOT sont animés et se retrouvent dans des causes communes. «Nous sommes tous profondément décentralisateurs», confie quant à lui Christophe Naegelen, député des Vosges et co-président du groupe avec Bertrand Pancher, «que ce soit dans nos décisions, les libertés, la fiscalité ou encore l’administratif».

Pour ce dernier, tous les élus ont d’ailleurs le même point commun : leur élection. «Nous avons tous été élus grâce à notre ancrage territorial et non du fait de notre étiquette politique».

Un idéal de développement humain

Si des consensus doivent parfois être trouvés, les élus de Libertés et Territoires maintiennent leur ligne basée sur «le développement humain», comme le notifie Bertrand Pancher. Un positionnement basé sur la méthode, remettant souvent en cause «le manque d’écoute et de relations avec la société civile».

De son côté, son collègue Christophe Naegelen souligne l’attache du groupe «à la valeur travail, par opposition à la valeur capitaliste». «Nous sommes des libéraux orientés vers les territoires, les petites entreprises qui sont en premières lignes et non la grande fiscalité du CAC 40».

Un groupe important pour la majorité

S’il est le plus petit groupe à l’Assemblée nationale, LIOT n’est pas pour autant moins considéré que les autres. En effet, «il ne soutient pas la majorité relative», rappelle Bertrand Pancher, et est à l’écoute de toutes les propositions émanant d’autres forces politiques.

Et le poids de son groupe se fait de plus en plus ressentir lorsque les débats deviennent houleux et les votes serrés dans l’hémicycle. «La majorité a conscience de l’obligation d’une nouvelle méthode. Je n’ai jamais eu autant d’appels en trois mois qu’en 15 ans de mandat parlementaire», assure-t-il.

Des propositions indépendantes

Sollicité, le groupe LIOT entend bien faire de son indépendance une force. «Nous ne sommes pas clivés dans des chapelles qui nous paralysent», analyse Bertrand Pancher, «que ce soit à l’extrême droite, l’extrême gauche, et des partis politiques».

Un avis partagé par Christophe Naegelen, qui considère qu’il y a «sans doute moins de différences au sein du groupe Libertés et Territoires que dans la ligne qui oppose Eric Ciotti et Aurélien Pradié chez Les Républicains».

De ces constats, les 20 élus ont «vocation à grandir», «à travailler en indépendance» et «faire passer ses idées».

Un travail qui a d’ores et déjà pu être remarqué dans l’hémicycle. Pour rappel, fin juillet dernier, un amendement du groupe provoquait un accident dans la ligne politique de la majorité.

En effet, l’article prévoyait une revalorisation des pensions prenant en compte le niveau réel de l’inflation, soit pour 2022 à 5,5% alors que le gouvernement proposait 5,1%. L’amendement a finalement été annulé mais a prouvé que le poids que pouvait avoir le groupe à l’Assemblée et les ambitions de ce dernier n’étaient pas proportionnels à sa taille.

Commentaires

    Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.