Radicaux : vers un rapprochement ? – La Dépêche

Tout l’été, Pancher plancha. Bertrand Pancher, est l’un des deux hommes chargés de la fusion des programmes entre PRG et radicaux valoisiens. Un poste stratégique car entre les partis radicaux, l’heure est aux grandes manœuvres. Divisés depuis 1972, après la volonté de certains d’intégrer le programme commun imaginé par François Mitterrand, les radicaux devraient, en effet, faire à nouveau maison commune.

Les journées du radicalisme, qui se tiendront samedi et dimanche poseront la première pierre de ce grand chantier. «Nous allons nous retrouver, ce week-end, à Montpellier pour réfléchir aux sujets de convergences», explique le député confiant.

Mais pas mal de points restent encore à trancher. Les radicaux valoisiens quitteront-ils l’UDI dont ils sont membres ? Le parti radical réunifié aura un groupe au Sénat mais réussira-t-il à en constituer un à l’Assemblée ? «Nous avons les 15 députés nécessaires mais ils sont disséminés en plusieurs groupes», explique Bertrand Pancher en sirotant son verre de vin blanc. Pour lui, tout dépendra de l’ambiance dans le groupe En Marche.

Quel nom portera la future structure ? «Tout ce que l’on sait, c’est qu’il y aura le mot radical à l’intérieur», sourit l’élu. Le siège devrait être celui des radicaux valoisiens, place de Valois à Paris.Les discussions autour du programme n’ont pas été simples : «Le PRG était moins enclin que nous à augmenter le temps de travail», se souvient l’élu. Mais les grandes difficultés sont déjà derrière.

La question du leadership a aussi été tranchée rapidement, le parti sera présidé par Sylvia Pinel et Laurent Hénart. Reste à savoir ce que fera Jean-Louis Borloo, figure tutélaire du parti radical. Bertrand Pancher devait le rencontrer, hier, pour le convaincre de s’engager. L’ancien ministre discute aussi beaucoup avec Laurent Hénart. Une chose est certaine, il ne prendra pas la présidence du nouveau parti.

Les radicaux réunis espèrent attirer des élus au-delà de leurs propres frontières. Philippe Vigier, député Nouveau Centre, qui a pris ses distances avec le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde, sera, par exemple, présent samedi à Montpellier comme observateur.

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2017/09/15/2645856-radicaux-vers-un-rapprochement.html

Commentaires

    Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.