Le billet de la semaine du 30 mars 2015

Se mettre vite au travail

Avec la perte de 25 conseils départementaux, la gauche vient de subir sa plus grande claque électorale depuis les élections présidentielles. S’il est vrai que c’est la 4ème défaite après les élections sénatoriales, européennes et municipales, jamais un parti au pouvoir n’avait perdu autant de Conseils Généraux, maintenant Départementaux.

Le grand bloc victorieux est celui de l’alliance Udi-Ump. Ces formations vont diriger 66 Conseils Départementaux. Quant au Front National, qui s’est lui-même exclu de toutes alliances électorales possibles par un programme d’un populisme des plus stupides qu’il soit et des candidats souvent dignes du folklore local, il engrange lui-même ses résultats : aucune présidence d’exécutif…

Ce très bon score de l’alliance Udi-Ump ne doit pas faire oublier aux dirigeants nationaux de ces formations que les candidatures uniques seront à l’avenir indispensables. Partout où il y avait union les résultats ont été favorables, dans les rares cantons où cette union n’a pas été possible l’échec s’en est suivi. Cette leçon doit nous guider pour les prochaines élections régionales.

Rien n’est encore gagné pour l’opposition républicaine. Elle accède aux responsabilités locales en grande partie à cause de l’échec flagrant de la gauche au pouvoir. Il lui faut maintenant construire un projet politique novateur qui ne soit pas celui uniquement issu des programmes libéraux ou conservateurs d’antan. Nos conseils citoyens, désabusés, ont besoin d’être éclairés par des visionnaires entraînant notre pays vers un développement nouveau, c’est à dire humain et équilibré.

Il faut vite se mettre au travail.

Bertrand Pancher

Commentaires

    Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.