Le billet de la semaine du 28 mars 2016

Terrorisme : Qu'attendons-nous pour être plus efficaces en Europe ?

Le double attentat de Bruxelles qui a causé la mort à plus d’une trentaine de personnes la semaine dernière a semé un vif un effroi partout en Europe. Notre proximité avec la capitale Belge mais également les liens avérés entre ces terroristes et ceux du 13 Novembre à Paris montrent combien de tels attentats peuvent se reproduire à tout moment, même si des progrès significatifs ont été enregistrés sur plusieurs fronts ces derniers mois. Plutôt que de redoubler de surenchères aussi stupides que stériles nous devons réclamer, certes, le déploiement de moyens, mais surtout la coordination des stratégies Européennes encore trop balbutiantes, en attendant l’extermination des foyers du terrorisme à ses sources.

Il est incontestable qu’au plan intérieur, avec 74 personnes arrêtées depuis le début des attentats et 135 procédures ouvertes par le parquet contre une dizaine en 2013, la concentration de moyens ait abouti à des résultats. Apres l’arrestation de Salah Abdeslam et les attaques en Belgique, une spirale d’une trentaine de terroristes a été identifiée, en lien avec les attentats de Paris. Développons les moyens et ne baissons pas la garde.

Le réseau qui se préparait à répliquer pour ensanglanter notre pays est démantelé, mais il serait naïf de croire que le plus dur est derrière nous : 606 Français sont toujours avec Daech, 167 sont morts et 233 de retour… et combien de fanatiques seraient prêt à passer à l’acte ? Alors que Palmyre vient d’être reprise, que Mossoul serait le prochain objectif de la coalition et que l’EI subit de graves revers, la guerre sale, celle des attentats aveugles n’est pas sur le point de s’arrêter.

Dès lors exigeons que la coordination Européenne soit plus rapide : la directive sur l’harmonisation de la neutralisation des armes à feu s’enlise à cause des lobbys, la communication des informations des passagers aériens tarde à être obtenue du Parlement Européen par une gauche qui pinaille et on attend le feu vert pour autoriser l’identification de nos ressortissants provenant de l’étranger et arrivant dans l’espace de Schengen.

On n’arrêtera pas le fanatisme d’un coup de baguette magique mais nous pouvons être beaucoup plus efficaces encore et éviter des bains de sang.

Bertrand Pancher

Commentaires

    Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.