Le billet de la semaine du 20 février 2017

Aller plus loin dans la transparence tout en gardant notre indépendance.

Depuis le jeudi 9 février, l’émission Quotidien sur TMC a décidé de s’engager pour un Parlement plus transparent.

C’est dans ce cadre que sont interpellés les Députés et Sénateurs français. A 2 mois de la présidentielle et à quatre mois des législatives, il est important que les citoyens soient informés des engagements de chacun sur ce sujet. Voici ma réponse détaillée aux 4 questions qui m’ont été posées

1/ Accepteriez-vous qu’une institution indépendante et externe contrôle les comptes du Parlement ?

Oui, sans aucune hésitation. Il n’y a pas de raison que cette institution ne soit pas contrôlée même si beaucoup d’initiatives ont été prises ces dernières années afin de renforcer la transparence.

2/ Accepteriez-vous qu’une institution indépendante et externe contrôle les dépenses liées à l’exercice de votre mandat ?

Je préfère que les parlementaires soient tenus de publier leurs dépenses engagées par catégories (dans le cadre de l’enveloppe de frais à leurs dispositions) afin de garantir l’indépendance de leurs missions. Actuellement les missions et déplacements des parlementaires pouvant faire l’objet de risques de collusion font déjà l’objet d’une demande d’autorisation auprès d’un contrôleur indépendant et la distribution de la réserve parlementaire (134 000 euros/an) au profit des communes et associations est publiée au journal officiel.

3/ Êtes-vous pour ou contre l’interdiction de l’embauche d’un membre de sa famille comme collaborateur(trice) parlementaire ?

Je suis favorable à cette interdiction comme c’est notamment le cas au parlement Européen (ascendant et descendant). Je précise n’avoir jamais embauché ni fait embaucher quelqu’un de ma famille y compris dans les collectivités que j’ai été amenées à présider. Je suis favorable à l‘extension de cette règle pour les élus locaux.

4/ Pour la prochaine campagne des législatives, êtes-vous prêt à vous engager pour un Parlement plus transparent ?

Bien entendu.. C’est déjà le cas actuellement par exemple avec mon site internet sur lequel figure le compte rendu de l’ensemble de mes actions ainsi que l’identité de mes collaborateurs et le détail de la réserve parlementaire allouée tous les ans.

Bertrand Pancher

Commentaires

    Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.