Bertrand Pancher intervient dans le cadre du vote du budget de l’agriculture pour 2019

Ce vendredi 2 novembre, Bertrand Pancher est intervenu à la tribune de l’Assemblée nationale dans le cadre du vote du budget de l’agriculture pour 2019.

Après le passage de Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture, dans la Meuse, il a souligné la gravité de la crise agricole que les agriculteurs meusiens connaissent actuellement. Le secteur vit depuis plusieurs années une grave crise et se trouve dans un état d’instabilité et d’insécurité – tant en matière de production que de prix – de plus en plus inquiétant.

Pourtant, notre agriculture est une chance pour notre pays ! Le groupe « Libertés et territoires », présidé par Betrand Pancher, a relevé un certain nombre d’avancées dans la discussion budget 2019 en faveur de l’agriculture. Néanmoins, concernant la taxe sur les pollutions diffuses : s’il est normal que l’on taxe les produits contribuant à la dégradation de l’environnement, il est incompréhensible que le produit de tels prélèvements ne vise pas à soutenir des pratiques plus vertueuses chez les agriculteurs eux-mêmes.

Par ailleurs, le budget du Ministère de l’agriculture représente la moitié de celui de la PAC. Bertrand Pancher s’interroge sur le futur cadre européen alors que l’on attendait une renégociation en 2019 pour une application en 2021 voire en 2020. Il se murmure que rien ne serait engagé avant les élections européennes…

Même s’il y a eu des avancées utiles, Bertrand Pancher a déploré des mesures floues, voire difficilement acceptables. Il espère que les qualités d’écoute du nouveau ministre permettront d’activer des avancées significatives qui iront dans le bons sens pour le secteur agricole.

Commentaires

    Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.