Communiqué – Pour une transition écologique dans les territoires, Bertrand Pancher propose un nouveau plan de fiscalité environnementale

Bertrand PANCHER
Député de la Meuse
Co-président du groupe Libertés & Territoires

A Paris,
Mercredi 31 octobre 2018

 

Pour une transition écologique dans les territoires, Bertrand Pancher propose un nouveau plan de fiscalité environnementale

 

A l’Assemblée nationale, Bertrand Pancher, co-Président du groupe Libertés & Territoires et spécialiste des questions environnementales propose quatre solutions pour obtenir une transition écologique efficace et rapide au cœur des territoires français.

Le projet du budget de l’écologie 2019 présenté par le Gouvernement se matérialise par une forte progression de la fiscalité environnementale : explosion de la taxe carbone, de la TGAP (taxe sur les déchets ultimes), de la redevance pour la pollution diffuse et alourdissement massif des prélèvements auprès des agences de l’eau. Pourtant, le budget du ministère de la Transition écologique et solidaire a augmenté de 8 milliards d’euros et seulement 1 milliard sont dépensés en matière d’environnement.

Selon Bertrand Pancher, la fiscalité environnementale est certes indispensable mais son bénéfice doit directement profiter à la transition énergétique, au pouvoir d’achat, à la création d’emplois dans nos territoires. Pour ce faire, il faut :

  1. Doubler la prime au changement de véhicules pour avoir tous accès à des voitures peu émettrices de GES
  2. Multiplier par trois le fond de chaleur de l’Ademe pour mailler nos territoires d’unités de méthanisation
  3. Augmenter significativement des crédits d’impôts pour la rénovation thermique afin d’atteindre le rythme de 700 000 rénovations lourdes par an
  4. Abonder le budget des transports d’un milliard d’euros par an afin de favoriser la mobilité douce et la construction des infrastructures de demain

Si ces mesures sont prises en compte, les territoires en tireront cinq bénéfices majeurs : le renouvellement des infrastructures plus innovantes et durables, la généralisation à dix ans de l’utilisation de voitures électriques et hybrides rechargeables, la réduction de la moitié de nos factures de consommations d’énergique, des revenus substantiels pour nos agriculteurs grâce à la méthanisation et la création de plus de 500 000 emplois. De cette façon, nous répondront aux objectifs des Accords de Paris, à la baisse de la facture énergétique demandée par nos concitoyens tout en créant un nombre massif d’emplois non délocalisables.

 

Contact presse : Alice Gillet – alice.gillet@clb-an.fr – 06 43 49 86 39

Commentaires

    Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.