Des députés veulent rendre la SNCF plus autonome : 20 octobre 2016

La SNCF a besoin d’une plus grande autonomie, voici l’une des conclusions des co-rapporteurs d’une mission parlementaire sur la réforme ferroviaire de 2014, les députés Bertrand Pancher et Gilles Savary. Ils estiment, en effet, que la compagnie ferroviaire est encore trop dépendante du pouvoir politique.

10428115-17091321

Le rapport de Bertrand Pancher et Gilles Savary considère que la mise en place de la réforme ferroviaire de 2014 est « globalement satisfaisante ». Toutefois, ils proposent des mesures supplémentaires. L’une d’elle cherche à rendre l’entreprise plus autonome et moins dépendante du pouvoir politique. Ils préconisent que SNCF Mobilités devienne une société anonyme à capitaux 100% publics. « ça apporte une beaucoup plus grande autonomie de l’entreprise dans la définition de sa stratégie. Elle n’est pas liée à la conjoncture politique de l’instant », a expliqué Gilles Savary lors d’une conférence de presse, citant la dernière commande passée chez Alstom pour montrer le manque de liberté de l’entreprise face au gouvernement.

Les deux députés souhaitent également la création d’une eurovignette régionalisée pour compenser l’abandon de l’écotaxe qui devait financer les infrastructures des transports. Ils recommandent par ailleurs d' »instaurer impérativement une programmation prévisionnelle des investissements ferroviaires », et de « garantir un niveau soutenu de financements publics du réseau » pour ne pas plomber la dette de la SNCF, déjà abyssale.

Commentaires

    Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.